Programme Erasmus, une expérience à l'étranger



Grâce au programme Erasmus, les étudiants qui le désirent ont la possibilité d'effectuer une partie reconnue de leurs études dans un des états membres de l'Union européenne. L'Université de Liège, et en particulier le Département de Mathématique, dispose d'accords bilatéraux avec ses partenaires étrangers. Quelques exemples : Southampton, Helsinki, Madrid, Cracovie, Lausanne, ... et témoignages.

Quelques témoignages

Cracovie, Pologne
Céline Esser (2009-2010, 1er master)
Durée du séjour : 4 mois

Uniwersytet Jagielloński w Krakowie, Pologne
(environ 46500 étudiants dont 800 étudiants étrangers)

Particularité des cours :

  • Nous étions 3 Erasmus inscrits en math. Deux cours étaient donnés dans les deux langues (polonais et anglais). Pour ces cours, nous étions donc généralement juste entre nous et nous avions les séances d'exercices donnés par le professeur en même temps que la théorie.
  • Mon cours de géométrie était un cours donné par un professeur extérieur à l'université.
  • La particularité du 4ème cours était les séances d'exercices. Chaque semaine, nous avions une liste d'exercices à préparer et nous devions présenter au tableau les exercices que nous avions résolus. La solution ne nous était pas donnée tant que l'un d'entre nous ne l'avait pas trouvée.
Pour l'examen oral, nous pouvions découper notre matière et les présenter les différentes parties quand nous voulions pendant l'année.

Difficultés rencontrées : Nous étions les premiers étudiants Erasmus en mathématiques. Par conséquent, tout n'était pas encore parfaitement organisé. Cependant, ils pensaient déjà à des changements à effectuer pour l'année 2010-2011 afin d'améliorer notamment le choix des cours pour les étudiants out (peu de cours étaient proposés en anglais).

Souvenirs : Difficile à dire, il y en a beaucoup ! Je retiendrai en particulier les différentes rencontres que j'ai faites ainsi que les nombreux voyages que nous avons fait ensemble. Cela nous a permis de découvrir un pays et une culture généralement peu connus.

Et si c'était à refaire ? Je le referai sans hésiter !

Padoue, Italie
Marie Ernst (2008-2009, 1er master)
Durée du séjour : 1 an

Università degli Studi di Padova,  Italia
(environ 65000 étudiants dont 300 étudiants Erasmus)

Particularité des cours :

  • Cinq des six cours suivis étaient donnés en anglais car ils faisaient partie du cursus d'un master international.
  • L'organisation des cours était assez différente de la Belgique (Par exemple, pas de séance d'exercices mais l'examen ne portait quand même que sur des exercices.).
  • Les cours étaient organisés en trimestres et non semestres. Les examens étaient donc fin décembre, fin mars-début avril et fin juin-début juillet.
  • Dans certains cours, il n’y avait pas d’examen. La côte finale est déterminée par des travaux à rendre pendant l'année.

Difficultés rencontrées : Je n'ai rencontré aucune difficulté majeure car j'avais déjà un logement avant d'arriver (dans une résidence universitaire) et cela évite déjà pas mal de stress. En ce qui concerne la communication, je ne parlais pas italien lors de mon arrivée mais j'ai réussi à me débrouiller avec l'anglais... et les mains!

Souvenirs : Il y en a tellement.... Je mentionnerai en particulier les amitiés qui se sont créées durant mon séjour Erasmus et les retrouvailles qui ont suivi (par exemple lors du nouvel an 2010, nous nous sommes retrouvés à 15-20 anciens Erasmus à Paris) ainsi que les voyages effectués (tour d'Italie, Croatie, visites de villes italiennes, …).

Et si c'était à refaire ? Je repartirais sans hésiter! Cependant, j'essayerais de prendre un appartement avec des étudiants italiens afin d'apprendre plus rapidement leur langue et rencontrer également plus d'Italiens. En effet, les Erasmus restent en général entre eux car ils ont un autre rythme de vie que les locaux.

Helsinki, Finlande
Marie Kreusch (2008-2009, 1er master)
Durée du séjour : 4 mois

University of Helsinki,  Finland
(environ 40000 étudiants)

Particularité des cours :

  • Les cours sont donnés en anglais. Ils durent 2 fois 45 minutes, il n'y a pas beaucoup d’élèves donc on peut facilement discuter avec le professeur et avec les autres élèves finlandais.
  • Pour certains cours il n'y a pas d’examen théorique mais bien un travail à rendre.
  • Le niveau des cours peut être différent. On peut prendre des cours d’autres sections, j’ai par exemple pris un cours en géographie pour le plaisir. Il y a un autre choix de cours par rapport à l'ULg, ce qui permet d’appendre d’autres choses qui ne sont pas enseignées à l'ULg.   
  • Il n’y a pas de séances d'exercices, c'est principalement des devoirs personnels qui compte pour la cote finale. Cela demandait beaucoup de recherche à la bibliothèque ou sur internet. Cela permet également de collaborer avec les autres étudiants.
  • Les examens se font la semaine après la fin du cours. C’est-à-dire que dès que le cours théorique est terminé l’examen est donné. Il n'y a donc pas de grosse période de bloque mais bien plusieurs fois pendant l'année des semaines plus intenses de travail.

Difficultés rencontrées : Aucune difficulté majeure ou insurmontable.

Souvenirs : Il y en a beaucoup … Je retiendrai les rencontres (d’étudiants Erasmus et finnois), les différents voyages que j’ai fait, la vie en kot et l’autonomie, la disparition progressive du soleil en journée et une autre approche des études en sciences mathématiques.

Et si c'était à refaire ? Je signe de suite et j’irais faire un petit tour en Russie.

Southampton, Royaume-Uni
Elise Vandomme (2007-2008, 3e BAC)
Durée du séjour : 1 an

University of Southampton,  England
(environ 22000 étudiants dont 5000 étudiants de 130 pays différents)

Particularité des cours :

  • Séances de cours de 45 minutes, maximum 4 séances par jour.
  • Aux examens, en général, pas de question de théorie. Règlement assez strict, par exemple, la seule calculatrice autorisée est celle avec le logo de l’université.
  • Pour un cours, l'examen était à cours ouvert.
  • Dans un autre cours, il n’y avait pas d’examen. La côte finale est déterminée par 4 devoirs à rendre.

Difficultés rencontrées : Aucune difficulté n’a été rencontrée dans les cours, ni dans les premiers mois d’adaptation à l’Angleterre. Des semaines d’accueil pour étudiants étrangers et pour étudiants débutants sont organisées. La seule difficulté est de s’intégrer aux Anglais (et pas seulement aux autres étudiants étrangers) qui ont tendance à rester entre eux.

Souvenirs : Les city-trips avec des amis Erasmus, les journées à Londres (1£ par trajet), un voyage d’une semaine, à la fin de l’Erasmus, en Ecosse avec 10 autres étudiants (Turque, Français, Allemands, Indien, Suédois, Belges) rencontrés pendant l’année.  Au programme : visite d’Edinburgh et de son château, tour dans les Highlands, promenade à Glasgow, fêtes,…

Et si c'était à refaire ? Je repartirai directement !


Autres destinations

  • Lausanne, Suisse
  • Madrid, Espagne
  • Aix-la-Chapelle, Allemagne
  • Berlin, Allemagne