Quelques exemples de débouchés après des études en sciences mathématiques

Grâce à une formation théorique solide couvrant un large spectre, les études en sciences mathématiques permettent de s’adapter aisément aux exigences actuelles du monde du travail et offrent de multiples possibilités de carrière

  • Chercheur en mathématiques pures ou appliquées (FNRS, instituts nationaux ou centres internationaux...), carrière académique en Belgique ou à l’étranger
  • Professeur de mathématiques dans l’enseignement secondaire supérieur
  • Secteur des banques, des assurances et de la finance : analyse financière, économie, économétrie, gestion du risque, actuariat, ...
  • Recherche opérationnelle, logistique, ...
  • Applications à des domaines proches : météorologie, astronomie, physique, informatique, cryptologie, imagerie, ...
  • Bureaux de consultance, firmes pharmaceutiques, administrations, ministères publics, ...
  • Ouverture vers d’autres formations ou Masters à l’ULg ou ailleurs : statistique, biostatistique, sciences actuarielles, environnement.

Consulter aussi les profils d'anciens étudiants.

Zoom sur les métiers des mathématiques est une brochure réalisée avec l'ONISEP. Elle présente une galerie d'une vingtaine de portraits de jeunes femmes et hommes récemment engagés dans la vie active dans des métiers essentiellement hors enseignement et recherche universitaire - pour lesquels une formation mathématique de base joue un rôle fondamental. Elle permet de donner quelques exemples (mais est a priori destniée à un public français).

Vous pouvez aussi consulter l'onglet "métiers des maths" sur le site de la SMF (société mathématique de France) : Comment devenir mathématicien, pourquoi faire des études de maths ?, A quoi servent les mathématiques, ...

Ou encore, le forum Emploi-Maths, Vous recrutez des mathématiciens ? Vous cherchez un emploi en math ? ...

Qu'est-ce que l'actuariat ?  On peut dire que l'actuaire est un spécialiste de la gestion des risques. Il travaille le plus souvent dans une compagnie d'assurances. L'actuaire utilise ou développe des modèles mathématiques ayant pour but de gérer au mieux l'évolution incertaine des risques assurés (analyse et contrôle du risque). Ainsi, l'actuaire intervient dans élaboration et tarification de contrats d'assurance (incendie, hospitalisation, risques divers, accidents), dans l'évaluation et la gestion de produits financiers, etc.

Qu'est-ce que la recherche opérationnelle ?  Extrait de Wikipédia : la recherche opérationnelle (aussi appelée aide à la décision) peut être définie comme l'ensemble des méthodes et techniques rationnelles orientées vers la recherche de la meilleure façon d'opérer des choix en vue d'aboutir au résultat visé ou au meilleur résultat possible. Ce domaine fait largement appel au raisonnement mathématique (logique, probabilités, analyse des données) et à la modélisation des processus. Les problèmes que la recherche opérationnelle peut aider à résoudre sont soit stratégiques (on peut citer le choix d'investir ou pas, le choix d'une implantation, le dimensionnement d'une flotte de véhicules ou d'un parc immobilier…) soit opérationnels (notamment l'ordonnancement, la gestion de stock, l'affectation de moyens (humains ou matériels) à des tâches, les prévisions de ventes…).

Qu'est-ce que la cryptographie ? Il s'agit de l'ensemble des techniques à mettre en oeuvre pour chiffrer des données. L'art d'écrire des "messages secrets" repose sur de solides bases mathématiques. La cryptographie trouve des applications en sécurité informatique (mots de passe, commerce en ligne, internet, etc.).